Association Hôtellerie Québec

Révision du modèle d’affaires et de gouvernance

Dernière mise à jour par ComAHQ - 19 septembre 2014
Imprimer

La ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, Dominique Vien, a profité du Rendez-vous annuel de l’industrie touristique du Québec, qui s’est tenu du 10 au 12 septembre, au Mont Tremblant, pour annoncer la révision du modèle d’affaires et de gouvernance en Tourisme.

Mme Vien a rappelé le mandat que le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, lui a confié lors de son assermentation à titre de ministre du Tourisme, le 23 avril dernier : « Vous devrez déployer cet axe majeur de développement économique régional, dans un contexte où l’augmentation du nombre de touristes va de pair avec l’accroissement de la concurrence internationale. Vous vous inspirerez du Plan de développement de l’industrie touristique 2012-2020 adopté par le précédent gouvernement libéral, sous l’impulsion de la députée de Laporte, que vous mettrez à jour avec vos partenaires ».

La ministre du Tourisme a rappelé aux gens de l’industrie les objectifs inscrits dans ce Plan de développement de l’industrie touristique auquel ils ont collaboré : « L’objectif d’atteindre une croissance annuelle de 5 % des recettes touristiques d’ici 2020 a été établi. Cette croissance permettra de hausser de 7 milliards de dollars les retombées économiques liées au tourisme. Pour relever ce défi, il faut attirer 7 millions de visiteurs de plus. L’atteinte de cette cible permettra de créer 50 000 emplois ». Le milieu touristique doit pouvoir compter sur un modèle d’affaires optimal lui permettant d’atteindre ces cibles. La révision de celui-ci est réclamée depuis quelques années par l’industrie. Déjà en 2011, le Comité performance de l’industrie touristique, composé d’intervenants du milieu touristique et présidé par Gilbert Rozon, recommandait un nouveau modèle d’affaires a rappelé la ministre Vien en citant un extrait du rapport de ce comité : « Il y a clairement une insatisfaction vis-à-vis du mode de management actuel et de la destination québécoise. Les membres du comité estiment que celui-ci est à revoir et qu’un examen sérieux doit être réalisé à court terme », lit-on dans le rapport de ce comité.

Cet automne plusieurs rencontres auront lieu avec des acteurs de l’industrie touristique afin qu’ils partagent leurs idées sur ce que devrait inclure ce nouveau modèle d’affaires et de gouvernance : « Je les invite à être créatifs et à soumettre des idées qui puissent permettre à l’industrie touristique du Québec de bien tirer son épingle du jeu dans un contexte où la concurrence mondiale est vive. Le tourisme est le 3e produit d’exportation et se situe au 4e rang des industries qui connaissent la plus forte croissance. Si les gens ne viennent pas au Québec, ils iront ailleurs et en tant que ministre du Tourisme, je souhaite évidemment qu’ils dépensent ici ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

L’UTILISATION DU FRANÇAIS DANS LES ENTREPRISES – Le français langue d’accueil et de service

Malgré la situation chez nous et à l’international, le moment est propice aux activités de formation et perfectionnement. Profitons-en pour parler ...

Le conseil d'Xperteo - Conseil en gestion des revenus

Le bulletin d'XPerteo Canada_Jan 2021

l’AHQ lance un projet de collaboration avec la startup clicNpark

  En raison du changement de réalité que la crise du coronavirus nous impose, l’AHQ met de l’avant des initiatives afin ...