Association Hôtellerie Québec

AIRBNB: CONTINUER OU S’ARRÊTER ?

Dernière mise à jour par Jdoyon - 18 novembre 2015
Imprimer

Les nouvelles règles proposées par Québec pour freiner l’hébergement illégal obligeraient la majorité des utilisateurs « réguliers » d’Airbnb de Montréal et de Québec à cesser d’utiliser la populaire plateforme ou à continuer d’agir dans l’illégalité, tout en s’exposant à des amendes salées, a constaté Le Devoir.

Dans le projet de règlement qui accompagne le projet de loi 67 déposé récemment, Québec a modifié la définition d’établissement d’hébergement touristique pour inclure les utilisateurs de sites comme Airbnb. Selon les changements proposés, toute personne qui loue au moins une unité d’hébergement « sur une base régulière » et au moyen d’une annonce publique doit obtenir une attestation de classification et percevoir la taxe d’hébergement. Qu’est-ce qu’une « base régulière » ? Le projet de règlement ne le dit pas.

Cela oblige donc les utilisateurs « réguliers » d’Airbnb à se procurer un permis, qui est délivré à condition que le règlement municipal d’urbanisme de la Ville ou de l’arrondissement où ils habitent le permette.

Le problème, c’est que les règles d’urbanisme applicables dans les secteurs résidentiels où Airbnb est très populaire empêchent l’obtention d’une attestation. La majorité des adeptes de la plateforme qui craignent de s’exposer à des amendes si des inspecteurs jugent qu’ils utilisent Airbnb « sur une base régulière » ne pourraient donc pas se conformer aux nouvelles règles.  Lire la suite de l’article publié dans Le Devoir.

 

Articles de référence -  Lire la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Articles récents

    Expansion du soutien aux travailleurs et aux petites entreprises

    Chers membres, Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a annoncé ce matin l'assouplissement des critières d'admission au Compte d’urgence pour les ...

    ACCÈS AU PIRTE POUR LES TRAVAILLEURS DU SECTEUR DE L'HÔTELLERIE

    LES EMPLOYÉS DU SECTEUR DE L'HÔTELLERIE ACCÈDENT  AU PROGRAMME INCITATIF POUR LA RÉTENTION DES TRAVAILLEURS ESSENTIELS (PIRTE) Chers membres, Considérés comme « service ...