Association Hôtellerie Québec

Relève: pour une formation concrète

Dernière mise à jour par ComAHQ - 7 septembre 2016
Imprimer

Les métiers de l’hôtellerie ne sont pas de tout repos et il faut une formation ancrée dans la réalité pour que les futurs hôtes comprennent rapidement ce que l’industrie attend d’eux. Dans un dossier sur ce qu’apprennent les hôteliers de demain, la parole est à des pros et à de tout nouveaux.

Paroles de mentors

Xavier Gret
Directeur général de l’association Hôtellerie Québec

« On sait que 30 % des diplômés en hôtellerie auront quitté le secteur après cinq ans. C’est beaucoup, surtout actuellement, alors que le milieu connaît des difficultés accrues de recrutement. L’hôtellerie n’est pas un métier facile, mais ce désengagement pourrait être réduit de moitié en offrant aux élèves des stages polyvalents, plus longs et en haute saison, et ce, dès leur première année d’études, pour qu’ils comprennent rapidement les réalités de l’industrie. Il ne faut pas amener les étudiants jusqu’à leur troisième année de formation pour qu’ils quittent l’industrie ensuite. Un stage de deux semaines en novembre, c’est ridicule ! »

Benoit Sirard
Président directeur général du Domaine Château-Bromont

« L’école ne peut pas tout faire ! Il appartient à tous ceux qui gèrent les établissements hôteliers de s’assurer que les jeunes stagiaires et les jeunes finissants soient bien encadrés. Les hôteliers devraient être ouverts à 150 % à l’idée de prendre des stagiaires. Par contre, ce n’est pas simple quand les stagiaires retournent en classe le 15 août. La saison touristique s’est déplacée en août, au Québec, et c’est à ce moment-là qu’on a besoin de personnel. En juin, il n’y a pas de clients. Ce n’est pas très motivant ni très formateur pour les jeunes. »

Lire l’article complet rédigé par Stéphanie Morin.

Articles de référence - l’article complet .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Articles récents

    L'hôtellerie en tête des 100 meilleures entreprises pour lesquelles travailler

    Le magazine Fortune, en partenariat avec Great Place to Work, ont dévoilé la liste des 100 meilleures entreprises pour lesquelles ...

    Pleins feux sur la profession de cuisinier(ère)!

    Article du CQRHT : Le CQRHT a lancé une campagne de promotion visant à faire découvrir la profession de cuisinier(ère), ...

    #BookDirect, le cri de guerre des loueurs américains

    "Dans quelques semaines, à partir du 7 février, des milliers de loueurs américains vont lancer le même cri de guerre. ...