Association Hôtellerie Québec

Hébergement illégal: les recommandations au ministre délégué au Tourisme

Dernière mise à jour par ComAHQ - 21 août 2013
Imprimer

L’Association Hôtellerie Québec (AHQ), au nom du Comité de réflexion sur l’hébergement illégal au Québec et à la suite d’un sondage effectué auprès des exploitants, a déposé sept recommandations au Cabinet du  ministre délégué au Tourisme afin de contrer la problématique de l’hébergement illégal.

Plus de 22% des établissements d’hébergement touristiques (gîte, auberge, hôtel, motel, résidence de tourisme, camping et pourvoirie) ont donné leur avis sur un ensemble de recommandations et apporté des suggestions afin de résoudre la problématique de l’hébergement illégal.

« Nous sommes satisfaits de l’accueil fait à nos recommandations. Celles-ci représentent l’opinion de l’ensemble de l’industrie de l’hébergement au Québec et constituent le résultat d’une importante mobilisation de l’industrie autour d’une question fondamentale et déterminante pour la profitabilité et la qualité du parc hôtelier québécois », confirme le président de l’AHQ, M. Alain Girard.

Fléau en croissance exponentielle non seulement au Québec mais dans le monde, plusieurs administrations sévissent et mettent en place des mesures pour contrer l’hébergement illégal puisqu’il constitue une concurrence déloyale.   L’hôtellerie a évolué au cours des quinze dernières années afin de s’adapter aux demandes des clientèles. De l’hôtel traditionnel  au condotel-chalet en passant par les gîtes, de la pourvoirie au camping, le client trouvera au Québec le type d’établissement qui lui conviendra. De plus, le système de classification obligatoire, récemment revu afin de rencontrer les standards internationaux est un atout de taille pour assurer notre compétitivité.

« Il ne faut pas confondre « philosophie » et « économie » mentionne Mme Danielle Chayer, présidente-directrice générale de l’AHQ.  Le troc et l’économie de partage est un créneau qui connaîtra sûrement beaucoup de succès et nous le respectons. C’est au moment où il y a rémunération que nous nous objectons. La loi doit être la même pour tous » dit-elle.

Le Comité poursuivra ses activités et suivra l’évolution de ce dossier de près avec les équipes du Cabinet ministériel, de Tourisme Québec et du ministère des Finances afin que des actions concrètes puissent être envisagées dès cet automne. Pour prendre connaissance des recommandations déposées au Cabinet du ministre du Tourisme, cliquez ici (dossier complet).

 

Articles de référence - sept recommandations, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Articles récents

    Élaboration d'une politique en matière de prévention du harcèlement psychologique ou sexuel et de traitement des plaintes

    La Loi sur les normes du travail a récemment fait l'objet d'une importante révision. Parmi les modifications apportées à la ...

    ENCOURAGER LA CONCURRENCE LOYALE AU CANADA AVEC LE BUDGET 2019

    Xavier Gret, président-directeur général de l'AHQ et membre du conseil d'administration de l'Association des hôtels du Canada, a participé aujourd'hui ...

    Loi sur l'équité salariale-échéance du 31 décembre 2018

    Message de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) : Employeur, devez-vous ...