Association Hôtellerie Québec

Travailleurs étrangers temporaires

Dernière mise à jour par ComAHQ - 14 mai 2015
Imprimer

Depuis le 30 avril dernier, de nouvelles règles encadrent le programme de travailleurs étrangers temporaires (PTET) et elles risquent de fragiliser de nombreuses entreprises québécoises, dont celles œuvrant dans le domaine de la restauration. Malgré les demandes de Québec de reporter la mise en place de ces mesures et de les assouplir, Ottawa est allé de l’avant avec son projet. L’ARQ a également fait pression sur le ministre fédéral de l’Emploi et du Développement social responsable du dossier, M. Pierre Poilievre, mais en vain.

L’ARQ dénonce particulièrement le refus qui sera désormais automatique à toute demande pour des emplois peu qualifiés provenant d’entreprises de notre secteur d’activité dans les régions où le taux de chômage est supérieur à 6 %, soit quasiment toute la province excepté les régions de Québec et de Chaudière-Appalaches. La hausse des frais de 275 $ à 1 000 $ pour chaque demande et l’instauration d’un plan de transition démontrant les efforts à embaucher localement sont également des freins majeurs à recourir au PTET.

Source : Bulletin Dernière Heure – ARQ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Articles récents

    Les dépenses marketing des pros du tourisme seront dominées par les réseaux sociaux en 2019

    Bien sûr, dans un univers (le e-tourisme) largement dominé par le digital, personne ne sera étonné de découvrir que la ...

    En 2019, misez sur le bien-être

    En 2018, AirBnB a enregistré une croissance exceptionnelle de 572% sur la réservation d'hébergements et d'expériences liés au "wellness" ou ...

    L'hôtellerie en tête des 100 meilleures entreprises pour lesquelles travailler

    Le magazine Fortune, en partenariat avec Great Place to Work, ont dévoilé la liste des 100 meilleures entreprises pour lesquelles ...